Le retour du sauvage par Pierre Athanaze

Le retour du sauvage

Titre de livre: Le retour du sauvage

Éditeur: Buchet/Chastel

Auteur: Pierre Athanaze


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Le retour du sauvage.pdf - 38,124 KB/Sec

Mirror [#1]: Le retour du sauvage.pdf - 29,737 KB/Sec

Mirror [#2]: Le retour du sauvage.pdf - 28,530 KB/Sec

Pierre Athanaze avec Le retour du sauvage

Préface de Jacques Perrin

Le loup et le lynx, l’élan, le tarpan et le bison, l’esturgeon et le saumon. Nombreuses sont les espèces qui, après avoir disparu de nos territoires, font aujourd’hui leur retour.

Ces réapparitions sont parfois naturelles, comme celles du loup et du phoque, ou résultent de programmes volontaires et organisés comme pour le vautour, l'ours ou l'esturgeon.

Spontanés ou suscités, ces retours provoquent presque toujours des levées de boucliers : non seulement le sauvage fait peur et réveille de multiples fantasmes, mais il remet en cause certaines pratiques traditionnelles, notamment dans les domaines agricole et pastoral. Cette difficile cohabitation est pourtant nécessaire et la réapparition d’espèces sauvages ne peut pas s’envisager sans la restauration d’espaces sauvages.

Au final, le retour d’une faune sauvage et diversifiée représente un espoir pour résoudre certains problèmes actuels : érosion de la biodiversité, dérèglement climatique, crise économique.

Pierre Athanaze, forestier de métier, a été membre du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS) et administrateur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pendant dix ans. Longtemps bénévole dans des associations de protection de la nature, il a créé, en tant que président de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS), le label Réserve de Vie Sauvage.

Livres connexes

Préface de Jacques Perrin

Le loup et le lynx, l’élan, le tarpan et le bison, l’esturgeon et le saumon. Nombreuses sont les espèces qui, après avoir disparu de nos territoires, font aujourd’hui leur retour.

Ces réapparitions sont parfois naturelles, comme celles du loup et du phoque, ou résultent de programmes volontaires et organisés comme pour le vautour, l'ours ou l'esturgeon.

Spontanés ou suscités, ces retours provoquent presque toujours des levées de boucliers : non seulement le sauvage fait peur et réveille de multiples fantasmes, mais il remet en cause certaines pratiques traditionnelles, notamment dans les domaines agricole et pastoral. Cette difficile cohabitation est pourtant nécessaire et la réapparition d’espèces sauvages ne peut pas s’envisager sans la restauration d’espaces sauvages.

Au final, le retour d’une faune sauvage et diversifiée représente un espoir pour résoudre certains problèmes actuels : érosion de la biodiversité, dérèglement climatique, crise économique.

Pierre Athanaze, forestier de métier, a été membre du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS) et administrateur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pendant dix ans. Longtemps bénévole dans des associations de protection de la nature, il a créé, en tant que président de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS), le label Réserve de Vie Sauvage.

Préface de Jacques Perrin

Le loup et le lynx, l’élan, le tarpan et le bison, l’esturgeon et le saumon. Nombreuses sont les espèces qui, après avoir disparu de nos territoires, font aujourd’hui leur retour.

Ces réapparitions sont parfois naturelles, comme celles du loup et du phoque, ou résultent de programmes volontaires et organisés comme pour le vautour, l'ours ou l'esturgeon.

Spontanés ou suscités, ces retours provoquent presque toujours des levées de boucliers : non seulement le sauvage fait peur et réveille de multiples fantasmes, mais il remet en cause certaines pratiques traditionnelles, notamment dans les domaines agricole et pastoral. Cette difficile cohabitation est pourtant nécessaire et la réapparition d’espèces sauvages ne peut pas s’envisager sans la restauration d’espaces sauvages.

Au final, le retour d’une faune sauvage et diversifiée représente un espoir pour résoudre certains problèmes actuels : érosion de la biodiversité, dérèglement climatique, crise économique.

Pierre Athanaze, forestier de métier, a été membre du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS) et administrateur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pendant dix ans. Longtemps bénévole dans des associations de protection de la nature, il a créé, en tant que président de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS), le label Réserve de Vie Sauvage.