Mon remede homeopathique: Le vade-mecum de l'automédication guidée par Adiel Caspi

Mon remede homeopathique: Le vade-mecum de l'automédication guidée

Titre de livre: Mon remede homeopathique: Le vade-mecum de l'automédication guidée

Éditeur: Dr.Adiel Caspi

Auteur: Adiel Caspi


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Adiel Caspi avec Mon remede homeopathique: Le vade-mecum de l'automédication guidée

Quelles sont les limites de l'automédication? Jusqu'à quel point pouvons-nous traiter nous-mêmes nos problèmes de santé? Ce petit guide nous donne la réponse et pourra même nous servir de vade-mecum. Car il existe des centaines de petites maladies courantes que nous pouvons traiter nous-mêmes par l'homéopathie sans courir aucun risque et sans devoir nous mettre à étudier les bases de cette médecine naturelle. On se sert pour cela de remèdes dits "spécifiques" à certaines situations, qui ne requièrent pas d'aller à la consultation pour le moment.
Ces remèdes naturels, et les situations précises auxquelles ils s'adressent, sont le sujet de ce petit guide. Songez par exemple au gain de temps et de souci qu'un tel guide pourra apporter aux parents d'un enfant se levant le matin un peu fiévreux et pas assez vaillant pour aller à l'école: ses malaises seront traités dés l'apparition des premiers signes, ce qui est la meilleure façon de les supprimer sans avoir recours le lendemain à des médications moins légères.
Mais ce guide ne s'arrête pas aux maux de l'enfance. Il s'adresse également aux problèmes de santé de la femme (comme ceux de la grossesse, de l'accouchement, de l'allaitement ..). Il permet de surmonter diverses situations de l'adulte , comme une montée subite de la tension artérielle, une petite crise d'asthme ou d'anxiété (les deux sont si souvent liées!), une éruption d'urticaire... Les soucis de l'adolescence, diverses angoisses , et les troubles du sommeil y sont également abordés, car ils peuvent trés bien être traités au départ par ces étonnants remèdes spécifiques.
Sans compter que prendre soi-même en charge le maintien de sa santé, et celle de sa famille, donne beaucoup d'assurance à celui ou à celle qui s'y consacre. Car cela nous montre que nous ne sommes plus passifs dans ce domaine de la santé et que nous avons enfin la maîtrise de notre corps.
Oui, 90% de nos petites maladies peuvent être traitées par nous-mêmes avec un peu de bon sens et de sang-froid, à l'aide de remèdes trés peu couteux, et n'ayant aucun effet secondaire.